Contact
Matrix42 News / Press
Société Bien informé

Nouveaux modes de travail : Une expérience collaborateur positive peut contribuer à la prévention du burn-out


Etude internationale


En matière de modes de travail - hybride, à domicile ou à distance quel que soit le terminal, lorsqu’il est crucial d’assurer aux collaborateurs un grand degré d’autonomie dans la façon d’organiser leur temps, le facteur clé est le soutien essentiel et constructif que l’entreprise leur apporte. C'est l'un des enseignements de l’étude menée par YouGov pour Matrix42, le spécialiste du Digital Workspace Management et du Enterprise service Management. 


Même si la moitié des personnes interrogées ne veulent plus se passer des avantages du travail à domicile ou à distance, elles sont bien conscientes des risques que présentent les nouveaux modes de travail.  52% des informaticiens interrogés mentionnent le travail supplémentaire que cela peut provoquer, 67% évoquent l’absence de frontière entre vie professionnelle et vie privée et 33% (en France) le manque de contact avec leurs collègues. 


"L'expérience totale", un concept d'entreprise intégré

C'est pourquoi, selon Fabian Henzler, Vice President of Products, Matrix42 le tout premier point à vérifier est que « les nouvelles technologies liées au travail et l'état d'esprit approprié soient bien transmis par la direction aux départements spécialisés ». C'est le seul moyen de garantir une expérience véritablement totale : « Les expériences collaborateur et client sont conçues comme une seule unité, car pour avoir des clients satisfaits, il faut des collaborateurs satisfaits ».


Toujours selon lui, la clé est de donner aux collaborateurs une autonomie quasi-totale pour travailler depuis n'importe quel endroit, quel que soit le mode retenu. Cela leur permet de créer l’environnement de travail qui répond le mieux à leurs besoins dans un contexte encadré. Bénéficier d’équipements informatiques modernes et sécurisés est tout aussi important que d’avoir des outils numériques libérant les collaborateurs des processus manuels, susceptibles de générer des erreurs - feuilles de calcul sur papier à remplir à la main, transfert manuel de données, ou d’informations standard à fournir de façon récurrente...


Processus manuels : chronophages et sources d’erreur

« C'est là que le concept d'hyperautomatisation entre en jeu. Il permet d'aller encore plus loin dans l'automatisation standard des sous-processus individuels », explique Fabian. Pour ce faire, des applications performantes pourraient s'appuyer sur de puissants moteurs d'IA et de Machine Learning, rapprochant l'analyse des données, les fonctions de chatbot ou les liens avec les environnements robotiques. Cela ouvre la porte à un travail créatif et innovant, qui soit apprécié des collaborateurs, donc qui les motivent et qui garantit leur satisfaction. « Pour attirer les meilleurs talents, l'expérience collaborateur et donc l'hyperautomatisation sont en tête de liste pour éviter un travail répétitif et ennuyeux, qui amènerait les collaborateurs à décrocher, voire à s’épuiser mentalement », explique Fabian Henzler.


Moins de transports - un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Ces résultats ont été mis en évidence par l’étude de Matrix42 sur le travail à distance, menée auprès de 4 000 cadres, professionnels de l'informatique et collaborateurs non-cadres en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Par-dessus tout, ils montrent que les modes de travail hybrides recueillent l’acceptation générale des sondés. L'une des raisons en est le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée que ces nouveaux modes apportent : environ 47 % des personnes interrogées font état d'une amélioration dans ce domaine. En France, environ 56 % des personnes interrogées sont contentes de passer moins de temps dans les transports pour se rendre au travail. Une majorité accorde actuellement de très bonnes notes au support informatique dans les scénarios de travail à distance, seuls 8 % exprimant leur insatisfaction.