Les 10 Commandements pour la gestion des licences Oracle

Vous trouvez la gestion des licences Oracle complexe ? Vous n’êtes pas certains d’être en conformité et craignez un audit ? Et si vous aviez un guide pratique pour la gestion des licences de bases de données Oracle ?


Les 10 CommandementsOracle vend entre autres un logiciel de bases de données. Ce logiciel,  déployé dans un grand nombre d’entreprises, est souvent plus utilisé qu’il  n’y paraît. En effet, avec la connaissance technique et les processus  opérationnels adaptés, il est assez simple de déployer de nouvelles  instances. De plus, Oracle simplifie l’accès et l’installation du logiciel, ce qui  entraîne une attitude négligente vis-à-vis des licences. À première vue, le  fait qu’Oracle simplifie pour les entreprises le lancement de leur logiciel  semble appréciable.

 

Cependant, ceci est également extrêmement dangereux d’un point de vue financier. Pourquoi ? Parce que Oracle n’est pas tenu d’expliquer clairement à ses clients les détails de ces conditions de licences excessivement compliquées. Évidemment, cela suscite facilement des mécontentements. Mais légalement, il n’y a pas grand-chose d’autre que nous pouvons faire. En d’autres termes, le fait qu’Oracle ne définisse pas spécifiquement ce que ses clients ont le droit de faire avec leur logiciel, ne signifie pas qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Légalement, Oracle sera toujours en position de force, et vous avez tout intérêt à devenir familier avec les réglementations applicables et les prendre au sérieux.

 

Pour atteindre la conformité, économiser des coûts et réduire les risques financiers des audits d’Oracle, suivez les « 10 Commandements » décrits dans notre livre blanc !

 

Vous pouvez télécharger le livre blanc en cliquant ici :
Livre blanc: "Les 10 Commandements"