L’environnement de travail utilisateur à l’heure de la transformation digitale

Les tendances de 2017


L’une des plus grandes arènes de la transformation digitale est l’environnement de travail utilisateur, devenant de plus en plus mobile, personnalisé, et s’adaptant à de multiples périphériques. Une stratégie adaptée pour l’environnement de travail des utilisateurs permet aux entreprises d’augmenter leur productivité, de réduire les coûts et de devenir attractive aux yeux des jeunes professionnels.

 

L’environnement de travail utilisateur à l’heure de la transformation digitale

 

Le monde du consommateur : contextualisation et personnalisation des services

Les employés d’aujourd’hui sont aussi des consommateurs de l’expérience digitale, et sont donc habitués à un environnement hautement personnalisé, comme par exemple des playlists générées automatiquement par les services de musique en streaming. En adaptant ce mode de fonctionnement au contexte du travail en entreprise, les technologies de l’environnement de travail utilisateur peuvent aider ces collaborateurs à être plus efficaces, plus productifs et plus motivés. Mon environnement de travail saura où je suis, quel périphérique j’utilise, quelle application est la plus pertinente pour la bande passante dont je dispose, et de quelles données et documents j’ai besoin. Il apprendra même à connaître mes préférences personnelles et s’y adaptera.


Bientôt indispensable : l’Unified Endpoint Management (UEM)

Les employés d’aujourd’hui utilisent plus d’un périphérique pour mener à bien leur travail. C’est la raison pour laquelle les nouvelles technologies de la gestion IT se doivent de mettre au premier plan l’utilisateur plutôt qu’un périphérique. Il devient de plus en plus important pour l’IT d’avoir une approche intégrée pour gérer l’ensemble des périphériques de l’entreprise, ceux-ci comprenant les périphériques traditionnels, mobiles et hybrides. LUnified Endpoint Management (UEM), permettant aux administrateurs IT de gérer les environnements utilisateurs sur tous les périphériques, a pris de l’ampleur en 2016, et continuera rapidement sa croissance : l’analyste MarketsandMarkets prévoit une croissance annuelle du marché de l’UEM mondial de 42,9% d’ici 2020. En effet, la gestion unifiée des multiples périphériques, des applications et du cloud devient impérative pour toute entreprise souhaitant offrir à ses collaborateurs une expérience utilisateur comparable à celle qu’ils connaissent dans leur divertissement digital.


Les environnements cloud : le navigateur devient le nouveau système d’exploitation

L’un des piliers de la transformation digitale est bien sûr le cloud, qui impacte énormément l’environnement de travail utilisateur. Les environnements de travail passent au cloud, et sont accessibles via un navigateur n’importe quand et n’importe où. Ainsi, les environnements de travail utilisateur ne s’apparentent plus à un seul périphérique ou un seul lieu. Peu importe où je suis, quel périphérique j’utilise ou à quel moment je travaille, mon interface cloud me donne accès n’importe quand à mon environnement de travail qui contient l’ensemble de mes applications, documents, identifications et services. En effet, le travail est en phase de devenir un « état » - un statut que les collaborateurs peuvent activer ou désactiver à n’importe quel moment, peu importe où ils se trouvent.


Enterprise Service Management – au-delà de l’IT

En termes de provisioning et d’administration, l’IT Service Management (ITSM) a développé et mis en pratique ces dernières dizaines d’années des processus efficaces à travers l’ITIL. Avec une solution de Service Management flexible, ces processus peuvent maintenant être utilisés pour des processus non IT. La croissance du « Internet of Everything » permettra aux entreprises de mettre en pratique les best practices de l’IT Service Management dans d’autres domaines, par exemple pour les Ressources Humaines ou la Finance. La « servicisation » peut automatiser et optimiser les processus RH, tels que l’arrivée d’un nouvel employé, le traitement des demandes de congés ou encore des notifications de congés maladie.
Les assistants virtuelsLes origines de Siri ont beau être une plaisanterie, le fait est que ce système de reconnaissance vocale intelligente fonctionne réellement, et s’améliore continuellement. Ceci crée de grandes opportunités pour nos environnements de travail. En effet, nous travaillerons tous bientôt avec des super-assistants intelligents qui pourront gérer une partie de nos mails pour nous, ou écrire des résumés de longs documents, ou encore réserver des hôtels pour nos voyages professionnels. Quand je prévois une rencontre professionnelle, mon assistant me fournira son profil sur les médias sociaux ainsi qu’un résumé des choses importantes à savoir sur cette personne. Du point de vue de la gestion IT, ceci représente de nouveaux défis pour les départements informatiques qui doivent augmenter la sécurité et protéger la vie privée des employés.


Des écrans sous toutes les formes – pliés, roulés ou projetés

Travailler via le cloud en passant par un navigateur signifie être capable de travailler avec n’importe quel mode d’affichage connecté à Internet. Par exemple, la smart TV à la maison peut aussi être utilisée comme outil de travail, et les écrans pliables ou rétractables gagneront également du terrain. Dans le futur il sera possible d’utiliser presque n’importe quelle surface en tant qu’écran, ce qui étendra l’environnement de travail à de nouveaux espaces.


De nouvelles possibilités : les objets connectés

Des lunettes connectées, des trackers fitness et autres objets connectés portables feront de plus en plus partie de notre quotidien professionnel. Nous les utiliserons dans les domaines tels que la santé, la logistique et l’industrie. Par exemple, des employés pourront obtenir des informations détaillées supplémentaires ou bien des étapes de processus via des lunettes connectées. Et d’autres objets nous permettront de faire des réunions avec des personnes à l’autre bout de la planète qui paraîtront tout à fait réelles.


Le bureau intelligent : L’Internet of Things connecte les environnements de travail utilisateur aux infrastructures physiques

Un progrès continu dans la gestion des environnements de travail utilisateur de manière intégrée avec des technologies d’infrastructures intelligentes renforce l’efficacité de nombreux processus. Par exemple dans le futur, une invitation dans l’agenda pourrait amorcer une chaîne d’étapes pour confirmer la réunion, y compris la réservation de la salle, la préparation des vidéos-projecteurs et d’un téléphone, et pourquoi pas même ajuster la température de la pièce en fonction du nombre de participants.